Le dessert : Mais d'où vient cette succulente tradition ?

Pour autant qu’on aime le dessert, il faut admettre que remonter à son histoire n’est pas une mince affaire. D’après les scientifiques, le désir croissant qui nous pousse vers des aliments sucrés serait fondé par la théorie de l’évolution. Tandis que d’autres spécialistes, à l’instar de Michael Krondl, historien de la gastronomie, pensent que ce serait plutôt lié à un phénomène culturel. Commençons par décortiquer l’étymologie du mot dessert. D’après son livre, le nom dessert vient de langue française et provient du verbe desservirqui signifie que le repas est terminé et qu'il est temps d'enlever tout ce qui se trouve sur la table. En d'autres termes, le dessert consistait à débarrasser la table des restes qui formaient le plat principal.

Ce terme a été utilisé pour la première fois à la moitié du 16e siècle lorsqu’on a vu la naissance de plats comme l’anguille dans de la pâte d’amandes, spécialité italienne du moyen-âge. À cette époque, le sucre était souvent ajouté à certains plats traditionnels proposant ainsi à la fois un plat délicieux et capable de rassasier les amateurs du sucré. Et ainsi, ça ne dérangeait pas de manger de l’anguille deux jours d’affilée. De fait, le lundi, vous pouvez manger de l’anguille tandis que le mardi, c’était une salade aux anchois avec une tarte à la crème saupoudrée de sucre. Vers le milieu du 18e siècle, une nouvelle loi interdisant l’ajout du sucre dans les repas salés a vu le jour. Le service à la française, n’a cependant pas interdit la combinaison de différents types de plats qui consistait à déposer sur la table différents plats en même temps. Finalement, le service à la russe a connu un essor important au 19e siècle. Selon ce principe, il s’agissait de présenter un plat à la fois, ce qui correspond à la façon dont nous sommes servis encore à l’heure actuelle. Et ce service se terminait par la dégustation d’une création délicieusement sucrée. 

Monsieur Krondl fait également remarquer que « l’art de la confiserie dans le monde ne reflète pas seulement les révolutions sociales, politiques et technologiques, mais il a aussi, à bien des égards, été avant-gardiste. » Et cela prend tout son sens lorsqu’on remonte dans le temps pour se rendre en Inde vers 500 avant J.-C., lorsque le raffinement du sucre de canne fût essentiel dans la traite internationale du sucre. À la fin, d’autres pays ont appris à produire de l’or sucré pour satisfaire leurs propres besoins et ont ainsi facilité la naissance d’un nombre infini d’usages que nous connaissons et utilisons encore aujourd’hui. 

Heureusement pour tous les amateurs du sucré, le marché des desserts continue de grandir grâce à la commercialisation des différents produits de cuisson. De nombreuses places voient le jour et se spécialisent dans les desserts comme les glaces, les gâteaux, les pâtisseries et plus encore. Nous devons jamais oublier l'histoire du dessert!

Dessert Advisor History of Desserts scaled